Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

« Toutes les actus
S'informer

» retour

Le fil d’actualité de Loujna-Tounkaranké n°5 – Numéro spécial

21 octobre 2014

Ce numéro spécial du fil d’actualité de Loujna-Tounkaranké est consacré à la campagne régionale pour la libre circulation dans l’espace CEDEAO.

NUMERO SPÉCIAL

Une campagne pour la libre circulation dans l’espace CEDEAO

Au sommaire de ce numéro spécial :
L’edito et un premier bilan du coordinateur de la campagne régionale pour la libre circulation au sein de l’espace CEDEAO, Tcherno Hamadou Boulama (Alternative espaces citoyen)
Le point de vue de notre « invité » : Amir Sabi de l’association Vision solidaire au Togo
Pleins feux sur les mobilisations aux frontières et sur les gares routières
Des rencontres avec Moustapha Kémal Kébé du RE.MI.DEV, Ousmane Diarra de l’association malienne des expulsés, et Ali Seydou, de l’association nigérienne de défense des droits de l’homme et président du comité national de campagne au Niger

Télécharger le fil d’actualité en format pdf

Lire les articles en ligne :

EDITO – par Tcherno Hamadou Boulama, coordinateur de la campagne régionale pour la libre circulation dans l’espace CEDEAO
« Vous avez vos papiers en règle, c’est bien. Laissez-moi vous dire, vous croyez que je suis assis ici au soleil pour rien ? » grogne l’air énervé un policier ivoirien face à des dizaines d’étudiants nigériens en partance pour Abidjan. Face à cette franchise déconcertante, le chef du groupe a sorti un petit billet dont la vue a desserré la mine de l’agent en uniforme. Cette anecdote vient rappeler que le quotidien des voyageurs dans la CEDEAO est ponctué de rackets, de paiements de « faux frais » qui servent à remplir les poches d’agents indélicats. Lire la suite

POINT DE VUE

Invité : Samir Abi, Directeur de l’association Vision solidaire au Togo
De part et d’autre d’une frontière africaine
Lomé offre ce charme d’être la capitale au monde la plus proche d’une frontière. À cela s’ajoute les relations «mi-figue mi-raisin» ayant marqué l’histoire entre le Ghana et le Togo depuis l’indépendance et qui font de la frontière Togo-Ghana, l’une des plus sécurisées d’Afrique de l’ouest.  Et pourtant tout au long de ces barbelés de fer parsemés de piquants, séparant des familles entières ayant l’Ewé (langue locale parlée au Togo, au Ghana et au Bénin) en partage, nombreux sont les passages hors de contrôle par lesquels les populations transitent pour diverses activités allant de la participation aux funérailles de cousins aux trafics en tout genre. Lire la suite

Sensibilisation des parlementaires et des décideurs, un premier bilan, par Tcherno Hamadou Boulama, coordinateur de la campagne régionale (Alternative espaces citoyens)
« La libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO reste toujours une équation. Malgré l’existence des textes, les frontières de la sous-région demeurent de véritables forteresses dressées contre toute fluidité. Pour exemple, rien qu’entre Niamey et la frontière avec le Burkina Faso, longue seulement d’une centaine de kilomètres, on dénombre environ sept points de contrôle. Mieux, sur la route nationale Cotonou-Niamey (1036 km), il existerait une trentaine de postes tout comme entre le port de Lomé et Ouagadougou (989 km). La douane caracole en tête des corps qui contrôlent le plus dans les pays ouest africains francophones. Elle est suivie par la gendarmerie et la police. Lire la suite

PLEINS FEUX : A la rencontre des populations et des voyageurs
A la frontière entre la Gambie et le Sénégal ou à celle entre le Niger et le Burkina Faso, des militants se sont mobilisés pour sensibiliser les populations à leurs droits
Sénégal : Une caravane de Dakar à la frontière gambienne
Niger – Une journée de mobilisation contre les tracasseries routières
Côte d’Ivoire : L’engagement de la CSCI, faire de la mobilité un droit pour tous ! Par Abdéramane Cissé, Convention pour la société civile ivoirienne (CSCI)
Entretien avec Ali Seydou, vice-président de l’Association nigérienne de défense des droits de l’homme et Président du Comité national de la campagne au Niger | Propos recueillis par Seydou Assane, Niger

Lire le dossier Pleins feux en ligne

RENCONTRES

Rencontre avec Moustapha Kémal Kébé, Chargé de projet pour le RE.MI.DEV, « Souvent entre théorie et pratique, il y a un fossé », Propos recueillis par Lydie Arbogast (Échanges et partenariat, REMIDEV), Dakar, mai 2014 – Lire la suite

Interview d’Ousmane Diarra, Président de l’association malienne des expulsés, « Une majorité de Maliens ne connaissent pas leurs droits », Lire la suite

INFORMATIONS

Les limites des textes et de leur application

Quelques chiffres sur les tracasseries routières

Lire en ligne

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.