fbpx
Auvergne Rhône-Alpes

» retour

Marche contre l’enfermement des personnes étrangères: les bénévoles de la Cimade mobilisé-e-s !

16 avril 2021

Samedi 10 avril dernier, à l’appel de nombreux collectifs dont le Collectif de soutien aux réfugiéEs et migrantEs et le Collectif Sans-Papiers 69, plusieurs centaines de personnes ont marché à Lyon pour exiger la fermeture des centres de rétention et l’arrêt des nouvelles constructions !

Une trentaine de bénévoles de la Cimade s’est jointe à cette très belle marche de la Place Bellecour à la Préfecture du Rhône en passant par les locaux lyonnais de la Police aux Frontières. 

De très belles prises de paroles ont crié l’absurdité, la violence et l’injustice de l’enfermement toujours plus fréquent et plus long des personnes étrangères.

Une marche forte contre une politique migratoire répressive dont l’objectif premier est de construire toujours plus de places en centre de rétention avec 4 nouveaux centres dont un nouvel établissement à Lyon, s’ajoutant au centre de rétention déjà existant. Loin de l’accueil, de l’intégration et du respect des droits des personnes étrangères, l’Etat signe la volonté ferme d’enfermer et d’éloigner.

L’appel à fermer ces centres de rétention, à cesser d’enfermer les personnes étrangères est national. A Olivet, près d’Orléans, une manifestation avait également lieu le 27 mars dernier.

Lien vers le communiqué de presse de l’Observatoire de l’Enfermement des Étrangers soutenant l’appel à manifester.

 

 

 

 

 

Auteur: Région Auvergne Rhône-Alpes

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.