fbpx
Outre-Mer

» retour

Paris – Panama – San-Juan – Saint Domingue – Pointe-à-Pitre – Saint Kitts and Nevis

29 novembre 2021

Monsieur WHITE est marié à une Française et père de deux enfants français en bas-âge. Après 88 jours enfermé au centre de rétention administrative (CRA) de Palaiseau et une première tentative d’expulsion vers Saint Kitts , son pays d’origine, il est enfermé au CRA de Guadeloupe.

#MaParoleEstLibre

J’ai été retenu au centre de rétention administrative de Palaiseau pendant 2 mois et demi. Avec mon avocate et mon épouse, nous avons saisis toutes les procédures qui étaient en notre possession.

Bien que le dossier était mal parti, à plusieurs reprise la loi fût de mon côté. Néanmoins, je ne recevais que des refus.

Jeudi 14 octobre 2021, je suis au téléphone avec ma belle mère et ma compagne quand j’entends la porte s’ouvrir et des policiers me kidnappent alors que je suis en pyjama et sandales pour m’amener à l’aéroport.

Je suis attaché comme un vulgaire terroriste et on me porte de la voiture à l’avion sans que je ne puisse rien faire. Je me retrouve scotché à mon siège alors que je n’ai même pas eu le temps d’opposer quelconque résistance qui aurait pu justifier ceci.

J’arrive alors au Panama. Nous arrivons avec 1 heure de retard donc nous ratons le prochain vol en direction de San Juan. Le routing étant Paris – Panama – San-Juan – St Kitts .

Une fois le vol raté, le routing est échoué donc selon la loi ils doivent me rapatrier dans le pays d’envoi donc la France métropolitaine. Surtout que la veille mon avocate avait déposé une requête en référé suspension qui devait suspendre toute mesure d’éloignement en cours.

J’ai du dormir à l’aéroport menotté sur une chaise aux pieds et aux mains.

Deux jours passent et les instructions changent. Les policiers m’emmènent à St Domingue puis à Point-à-Pitre.

Ils m’ont scotché puis soulevé et emmené dans une salle. S’en suit alors un chantage, on me confisque mon téléphone et on me dit que ma femme ne veut plus me parler… et que si je restais calme mon téléphone me sera restitué et je pourrais de nouveau appeler ma femme et mon avocate.

J’abdique ayant peur de la suite surtout en voyant que je n’avais aucun droit nulle part car je le rappelle, je suis marié et père de 2 enfants français en bas âge de 4 et 2 ans et ma famille compte sur moi. Nous arrivons donc à St Domingue, sans laissez-passer ni test PCR. J’y reste 24 heures, le lendemain j’arrive à Pointe-à-Pitre pour de nouveau être placé dans un CRA.

J’ai rendez-vous au Tribunal de Pointe-à-Pitre le 19 octobre 2021.

Après un énième rejet je suis directement conduit à l’aéroport dans un avion privé pour m’emmener à St Kitts.

Encore une fois sans laissez-passer ni test PCR, et avec une requête en référé-liberté en cours devant le Tribunal administratif de Basse Terre et un référé suspensif toujours en cours devant le Tribunal de Versailles.

Voilà mon histoire, je laisse derrière moi , une épouse, des enfants en bas âge, une belle famille et des amis.”

……………………………………………………………………………………………………………

Des nouvelles de Monsieur WHITE depuis l’expulsion :

« Ça va pas….. Je suis avec ma famille donc ça me faire plaisir… Mais je me sens pas en sécurité ici,….

Depuis que je suis sortie de quarantaine je vis chez ma famille Je ne sors jamais de la maison de ma famille car j’ai peur pour ma vie,… ma famille aussi a peur pour moi donc je vis comme si jetais toujours en prison, si j’ai besoin de quelque choses c’est eux qui m’achètent.

Seulement quelques personnes dans ma famille savent que je suis à St Kitts, je ne peux en parler à aucun ami parce que je ne fais confiance à personne. »

 

#MaParoleEstLibre
La Cimade publie les témoignages des personnes qu’elle accompagne, en particulier dans les centres de rétention. Une parole libre d’une personne enfermée. Une parole qui permet de saisir les conséquences des politiques à l’égard des personnes en migration. Des textes, des extraits sonores ou des vidéos recueillis par les intervenant·e·s de La Cimade.

> Retrouver tous les témoignages #MaParoleEstLibre

 

Auteur: Région Outre-Mer

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À partager
Petit guide – La fabrique des sans-papiers
Septième titre de la collection Petit guide, Refuser la fabrique des sans-papiers éclaire les pratiques de l’administration française quant à la délivrance de titres de séjour ainsi que leurs impacts sur le quotidien des personnes étrangères.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.