fbpx
Ile-de-France

» retour

Sous-préfecture du Raincy : circulez, y’a rien à voir !

16 avril 2021

Au Raincy, la sous-préfecture n’accueille plus certaines personnes en invoquant le reconfinement.

En ce mois d’avril, si vous vous rendez sur le site de la sous-préfecture du Raincy pour faire une demande d’admission exceptionnelle au séjour, vous trouverez porte close : l’accueil et la prise de rendez-vous sont suspendus jusqu’à la fin du mois d’avril.

 

Depuis le vendredi 9 avril, la page dédiée à la prise de rendez-vous indique en effet

 

EN SUITE DES RÉCENTES ANNONCES GOUVERNEMENTALES, L’ACCUEIL DU PUBLIC ET LA PRISE DE RENDEZ-VOUS EST SUSPENDUE POUR LES CAS SUIVANTS. NOUS VOUS INVITONS A RENOUVELER LA PRISE DE RENDEZ-VOUS A LA FIN DU MOIS D’AVRIL :
•       Demande de titre de séjour jeune majeur confié à l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) entre l’âge de 16 et 18 ans 
•       Demande d’admission exceptionnelle au séjour 

 

Aucune décision gouvernementale, ni aucune disposition légale ne vient pourtant motiver cette soudaine fermeture qui n’est pas sans conséquences pour les personnes étrangères concernées. En effet, non seulement cette fermeture retarde l’accès aux droits, mais certaines personnes disposent en plus d’un délai pour demander leur premier titre de séjour : c’est notamment le cas des jeunes majeur-e-s qui doivent enregistrer leur demande avant leurs 19 ans, faute de quoi ils et elles se trouveront en situation irrégulière. Toutes ces personnes se trouvent bloquées dans leur démarche, contraintes de demeurer dans l’irrégularité, et soumises au risque de se voir expulsées ou enfermées en centres de rétention.


Cette pratique illégale vient allonger encore la liste des entraves aux droits des personnes étrangères, au premier rang desquelles la dématérialisation complète des procédures, et la pénurie de rendez-vous accordés aux personnes sans-papiers, contre quoi nous ne cessons de protester. 
    
La Cimade a alerté le ministère de l’Intérieur et, avec d’autres associations, saisi le tribunal administratif de Montreuil. La crise sanitaire frappe particulièrement durement les personnes précaires, dont font partie les personnes étrangères sans titre de séjour. Elle ne saurait être instrumentalisée pour justifier des mesures attentatoires aux droits de ces personnes. Nous dénonçons cette entrave à l’accès au guichet, et renouvelons nos revendications : 
  • un service accessible à toutes et tous, par voie dématérialisée ou par présentation physique des personnes aux guichets, sans jamais imposer le recours au numérique pour l’accès aux droits ;
  • une prise de rendez-vous la plus rapide possible, avec la possibilité de choisir entre plusieurs créneaux de rendez-vous ;
  • la délivrance dès le dépôt de la demande d’un récépissé de demande de titre de séjour, garantissant aux personnes concernées le droit de se maintenir sur le territoire en toute régularité pendant l’examen de leur demande.



Auteur: Admin_Ile_de_France

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.