« Toutes les actus
S'informer

» retour

Bilan provisoire de la demande d’asile en France et en Europe

5 décembre 2019

Eurostat a publié les données relatives aux demandes d’asile et aux décisions prises en première instance pour les neuf premiers mois de 2019. Bilan provisoire en cartes.

Données en open data

Pour les neuf premiers mois Près de 86 000 décisions (mineurs compris) ont été prises dont 13 145 statuts de réfugié, 8 615 PS et 64 410 rejets soit un taux d’accord de 25.1% (en ne comptant que les adultes le taux d’accord est 20.6%).

Il est clair que l’OFPRA a pris à bras le corps, l’instruction des demandes des pays considérés comme sûrs puisque ce sont l’Albanie et la Géorgie qui comptabilisent le plus de décisions (avec un taux d’accord de 7.5 et 4,2%). L’Afghanistan est le troisième pays (62% d’accords) suivi de la Guinée et de Haïti. En ce qui concerne les accords, l’Afghanistan reste la première nationalité (4060 essentiellement des PS) devant le Soudan (1900) la Syrie (1700 mais les réinstallés ne sont pas comptabilisés) et le RD Congo (1115)

Cette « priorisation » (comme le dit si bien le Gouvernement) se ressent dans les dossiers en instance auprès de l’OFPRA qui ont dépassé les 66 000 (mineurs compris). Si les « stocks » des pays sûrs sont globalement en baisse (sauf le Bénin, le Sénégal et surtout la Moldavie), les autres pays en pâtissent. La Syrie, le Soudan voient leur « stock »diminuer.

 

Et en Europe?

 

En Europe le nombre de demandes d’asile est reparti à la hausse en raison de l’augmentation en France, en Grèce et en Espagne tandis que la demande baisse en Allemagne et en Italie. Contrairement à ce qu’a indiqué le ministre  français de l’intérieur, la France n’est pas le premier pays d’accueil car elle est devancée assez nettement par l’Allemagne surtout si on compte les réexamens. En revanche, si on ne prend en compte que les premières demandes formulées par des adultes, la France est effectivement le premier pays d’accueil devant l’Espagne puis l’Allemagne.

La Syrie reste la première nationalité de demande devant l’Afghanistan et le Vénézuéla (principalement en Espagne), l’Irak et la Colombie (en Espagne également)

 

 

Près de 405 000 décisions ont été prises dans l’UE dont 37% d’accord. A noter l’augmentation très nette des statuts humanitaires en Espagne et leur disparition en Italie.

 

 

La Syrie, l’Afghanistan et le Nigeria compose le trio de tête des nationalités ayant le plus grand nombre de décisions avec des destins contrastés (85%, 55%, 15% d’accords)

Pour le nombre de dossiers en instance, l’Allemagne compte encore 340 000 dossiers en attente d’une décision tandis que l’Espagne et la Grèce sont 120 et 90 000.  Même s’il faut ajouter les 50 000 Dublinés en instance aux chiffres français pour comparer correctement, la France n’est pas en si mauvaise posture en Europe.

Auteur: Responsable national Asile

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.