fbpx
Normandie

» retour

[COMMUNIQUE] La famille indienne menacée d’expulsion en 2023 obtient des titres de séjour

13 mai 2024

Début avril 2024, la bonne nouvelle est tombée : rendez-vous le lundi 8 avril pour aller chercher les titres de séjour à la Préfecture : un titre salarié pour Eldhose, et un titre Vie privée et familiale pour sa femme. Durée des titres : 1 an. Le coût : 375€ par personne…

Un an c’est peu, mais c’est généralement ce qui est attribué pour un premier titre de séjour.
C’est vraiment un immense soulagement de les voir régularisés.
Cela doit beaucoup à la mobilisation citoyenne et médiatique de l’été dernier, ne nous le cachons pas.

Si nous nous réjouissons pour eux, nous n’oublions pas que pour une régularisation faite, de nombreux autres dossiers sont rejetés alors que les personnes pourraient passer de la précarité administrative dans laquelle l’État les maintient à un vrai statut en France. C’est pourquoi nous continuerons, en plus de soutenir des cas particuliers, de nous mobiliser pour l’accès aux droits des exilé.es et contre la énième loi asile et immigration votée en janvier 2024.

Eldhose continuera de travailler au restaurant où il est embauché, son employeur le soutient depuis le début. À terme, Eldhose espère monter son propre restaurant, quant à sa compagne, elle projette de devenir aide à domicile auprès des personnes âgées.

« Notre vie va pouvoir retrouver un cours normal, sans avoir la peur permanente d’être arrêtés. Nous remercions grandement la Cimade pour son soutien permanent et l’aide à la constitution de notre dossier, sans lesquels rien n’aurait été possible ».

Pour rappel, fin août 2023, la Préfecture du Calvados avait contacté la famille ainsi que Mediapart pour évoquer la levée de l’Obligation de Quitter le Territoire Français et la possibilité pour Eldhose et son épouse de faire une demande « d’admission exceptionnelle au séjour » comme il aurait été en droit de le faire dès juillet 2023 s’il n’avait pas été arrêté arbitrairement au sein de l’Eglise SaintPierre après une dénonciation calomnieuse.

Cette décision faisait suite à une forte mobilisation citoyenne (plus de 7 000 signatures pour la pétition) et médiatique alors que le tribunal administratif avait rejeté la requête en annulation des mesures d’éloignement prises par le préfet du Calvados demandée par Maitre Wahab, l’avocate de la famille, qui avait plaidé l’irrégularité de l’arrestation et démontré leur insertion et leur intégration dans la société française, ainsi que leurs attaches en France.

Signataires : groupe local de Caen de la Cimade ; ASTI14 ; Pastorale des migrants du diocèse de Bayeux et Lisieux ; association le Temps d’un Toit

 

Auteur: Région Normandie

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À partager
Petit guide – La fabrique des sans-papiers
Septième titre de la collection Petit guide, Refuser la fabrique des sans-papiers éclaire les pratiques de l’administration française quant à la délivrance de titres de séjour ainsi que leurs impacts sur le quotidien des personnes étrangères.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.