Centre-Ouest

» retour

Mobilisation contre la création de centres de rétention : Des gestes barrières oui, derrière les barrières NON !

5 avril 2020

Dans le Loiret malgré le confinement, la mobilisation continue par une e-manif. Rejoignez-nous !

Offensive Féministe solidaire poursuit la mobilisation contre la création de centres de rétention

 

Pour une politique d’accueil digne, mobilisons-nous, malgré la distance !

Gestes barrières OUI, derrière les barrières NON !

Non aux centres de rétention !

L’État annonce en effet la création de trois nouveaux Centres de rétention administrative (CRA), à Orléans (Olivet), Lyon et Bordeaux. L’ouverture de celui d’Olivet est programmée pour 2023. Un Centre de rétention administrative (CRA) est une prison qui ne dit pas son nom où le préfet décide d’enfermer les personnes étrangères, hommes, femmes et enfants, en vue de leur expulsion, parce qu’ils n’ont pas de papiers ou pas les bons.

Intolérable ! Nous demandons la fermeture de tous les CRA et la régularisation de tous les sans-papiers. Un accès aux soins pour tous !

Le 4 avril devait avoir lieu la première grande manifestation à Orléans contre le projet de centre de rétention prévu à Olivet…

« Offensive féministe » soutient  le collectif « COLERE » (COLlectif contre les Expulsions et la REtention) qui rassemble associations, syndicats, partis politiques et qui avait préparé cette marche.

Lors de cette manifestation, notre groupe devait faire une chorégraphie engagée pour mettre en lumière les femmes migrantes. La crise sanitaire liée à la pandémie en a décidé autrement. Mais la colère est intacte. C’est juste la forme qui change.

Offensive Féministe solidaire propose donc une e-manif

Se prendre en photo avec une affiche-slogan et  l’envoyer à offensivefeministe@lists.riseup.net afin d’alimenter la page Facebook .

 

Ne confinons pas notre colère !

Face au Covid 19, de toutes parts, on demande au Ministère de l’Intérieur de fermer les centres de rétention, l’enfermement, quand les expulsions sont devenues impossibles, étant illégales. L’ADDE, le GISTI, le Syndicat des Avocats de France, La Cimade, le Conseil National des Barreaux ont saisi le Conseil d’État. Le 27 mars, le Conseil d’État a refusé la fermeture temporaire des CRA, alors que la commissaire aux Droits de l’Homme du conseil de l’Europe, le Défenseur des Droits, la Contrôleure Générale des Lieux de Privation de Liberté et le bureau de la CNCDH appellent à libérer toutes les migrantes et migrants pendant la crise sanitaire.

Il est plus urgent que jamais d’exiger la fermeture des CRA !

 

Communiqué du CGLPL

Communiqué inter associatif suite à la décision du Conseil d’Etat refusant la fermeture des CRA

Communiqué de l’Observatoire du CRA de Oissel

Auteur: Région Centre Ouest

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.