Centre-Ouest

» retour

Le Préfet du Loir-et-Cher place en rétention une mère et sa fille de 4 mois

30 novembre 2018

La préfecture du Loir-et-Cher place en centre de rétention une mère et sa fille de 4 mois. Le 27/11 la préfecture du Loir-et-Cher a placé au centre de rétention du Mesnil Amelot une mère et sa fille dans le but de les transférer vers l’Italie. Toutes les deux vivent dans […]

La préfecture du Loir-et-Cher place en centre de rétention une mère et sa fille de 4 mois.

Le 27/11 la préfecture du Loir-et-Cher a placé au centre de rétention du Mesnil Amelot une mère et sa fille dans le but de les transférer vers l’Italie.

Toutes les deux vivent dans une immense précarité, hébergées en urgence dans un hôtel et prisonnières de la procédure « Dublin ».

Elles sont aujourd’hui toutes les deux enfermées en centre de rétention.

Comme de nombreuses préfectures, la préfecture du 41 est donc partie prenante du placement en rétention de mineurs.

Le 6 décembre, la Cours Européenne des Droits de l’Homme a obligé la France à libérer Madame et sa fille du Centre de rétention.

L’histoire n’est pas terminée, la Préfecture doit annuler l’expulsion et régulariser Mme.

Personne n’a sa place en centre de rétention, à plus forte raison les enfants et leurs familles.

 

La Cimade exige la libération immédiate de Madame et sa fille.

La France pointée du doigt dans un classement mondial sur l’enfermement des enfants migrants

Enfants en rétention : le degré 0 de l’humanité

Rapport 2017 sur les Centres de rétention

À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.