« Toutes les actus
S'informer

» retour

Asile en France et en Europe : Eurostat publie les premières données pour 2020.

5 juin 2020

Cartographie de la demande d’asile en France et en Europe à partir des données publiées par Eurostat.

Eurostat a publié les premières données (partielles et arrondies) sur les demandes d’asile et les décisions en France et en Europe pour le 1er  trimestre 2020.

 

données en open data

Remarque : les données Eurostat diffèrent de celles de l’OFPRA: les personnes réinstallées n’y sont pas comptabilisées, tout comme les mineurs non accompagnés et enfin les demandes personnelles de mineurs accompagnés  qui   le sont  dans les statistiques de l’OFPRA (hors mineurs accompagnants).

30 600 demandes au premier trimestre 2020

Selon Eurostat, 30 600 demandes ont été introduites en France dont 21 500 premières demandes adultes, 6 600 mineures 2405 réexamens et 100 demandes de réexamen de mineurs. La principale demande est l’Afghanistan avec 2375 demandes (réexamens et mineurs compris) suivies de la Guinée (1815 dont 535 mineures, le Nigéria (1480) et d’Haïti (1445). Les demandes albanaises et géorgiennes ne sont plus qu’au 10e et 11e rang avec 1105 et 1005 demandes.

Décisions le taux d’accord s’effrite à nouveau

23 325 décisions ont été prises pendant le 1er trimestre soit environ 5 000 de moins que les trimestres précédents (correspondant à l’interruption des activités en raison du confinement). Le nombre de décisions adultes est de 18 390 dont 17,8% sont des accords alors que le taux de protection était de 20% selon EUROSTAT en 2019 (23,7% selon l’OFPRA).

Première nationalité de demande, l’Afghanistan est aussi premier pour le nombre de décisions adultes  (1 640) et le nombre d’accords (945 dont 875 PS, soit un taux de 57,8% qui ne cesse de baisser depuis mai 2019). La Guinée est la deuxième nationalité avec 1280 décisions adultes et 8,6% d’accords pour les adultes mais 63,9% pour les mineurs. Essentiellement déposées dans les départements français d’Amérique, les décisions concernant les Haïtiens sont au nombre de 1215 avec 5,8% d’accords. Le Bangladesh est quatrième avec 1140 décisions adultes (3,5% d’accords) et l’Albanie 5e avec 1030 décisions et 3,4% d’accords. Ce phénomène de baisse du taux d’accord concerne également des nationalités comme le Soudan  (46,8% contre 65% en 2019) ou le Burundi (51,7% contre 71% en 2019)

 

Demandes en attente : près de 79 000 dossiers en instance à l’OFPRA

Les statistiques permettent également d’avoir une cartographie des demandes pendantes devant l’OFPRA : près de 79 000 demandes (mineurs compris) sont actuellement en instance, soit 38% de plus qu’en mars 2019,  dont 63 705 demandes adultes. Comme pour les demandes et les décisions, c’est l’Afghanistan qui arrive en tête avec 7380 demandes adultes pendantes  devant le Bangladesh 4 295, la Turquie 3220 (192,7% d’augmentation). A l’inverse,  le nombre diminue pour la Guinée (2970 soit 23,5% de baisse) pour le Mali (1420, -26,6%) pour le Soudan (1200, -20%) et de façon spectaculaire pour l’Albanie et la Géorgie (respectivement 1265 et 1185 soit 45% de baisse)

L’interruption brutale de l’activité de l’OFPRA au milieu du mois de mars laisse penser que le nombre de demandes adultes en instance s’approche des 70 000 et on peut estimer que le nombre total de demandeurs en instance ( recours CNDA, dublinés et mineurs compris) est environ de 180 000.

 

Demandes d’asile en Europe

En Europe , l’Allemagne est toujours le premier pays d’accueil avec 37 330 demandes en raison d’une part nettement plus importante de mineurs que les autres pays. L’Espagne est juste derrière avec 37 220 demandes mais compte le plus grand nombre de premières demandes adultes  (29335). La France (qui ne comptabilise pas les Dublinés enregistrés dans l’année mais les requalifiés) est troisième devant la Grèce (20 665), le Royaume Uni (10655) et l’Italie (8495)

Lorsque l’on regarde les nationalités de demande en Europe, la Syrie reste la première  ( 1990 demandes adultes essentiellement en Allemagne) devant l’Afghanistan 15625 dont 23% en France), le Vénézuela et la Colombie avec respectivement 13145 et 12 990 demandes introduites en très grande partie en Espagne. Loin derrière l’Irak qui avait été une des principales demandes en 2015 et 2016 ne compte plus que 6445 demandes. On peut constater que la France conserve ses particularités en enregistrant 100% des demandes malgaches 98% des demandes comoriennes et 97% des demandes haïtiennes. 62% des demandes kosoviennes et 57,3% des demandes arméniennes sont également enregistrées en France

Un taux d’accord de 37% en Europe

Au niveau européen, le nombre d’accords est de 113 220 décisions adultes dont 15530 réfugiés, 8 710 protection subsidiaires  et 18 065 statuts humanitaires dont près de 15 800 pour la seule Espagne (cela concerne les Vénézuéliens dont les dossiers étaient gelés jusqu’alors). L’Espagne a pris le plus grand nombre de décisions (24 255 décisions adultes) devant l’Italie (21 480 et 19,9% d’accords), la France, l’Allemagne (16 155 dont 30% d’accords) et la Grèce ( 6075 dont 43% d’accords)

Enfin le nombre de demandes en instance continue de baisser dans de nombreux Etats européens. Si l’Allemagne en comptabilise 212 090 adultes  c’est 17% de moins qu’en mars 2019. En revanche L’Epsagne (114 175, +38%)  la Grèce. (69625, +45%) voient les effectifs augmenter contrairement à l’Italie ( 41 410, -44%)

Auteur: Responsable national Asile

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
À découvrir aussi
À partager
Petit guide – Lutter contre les préjugés sur les migrants
Avec cette troisième édition, la collection fête ses 10 ans. Un titre historique et plébiscité par les publics associatifs et scolaires à partager et échanger sans modération.
Acheter militant
Faites passer le message avec ce t-shirt « Il n’y a pas d’étrangers sur cette terre » !
Retrouvez tous nos produits militants, faites plaisir à vos proches tout en contribuant au financement de nos actions sur le terrain.